fbpx
La maison en feng shui

La forme du terrain, de la maison, son orientation, certains aspects de l’organisation de son jardin sont des éléments clés de la qualité du feng shui d’une maison. Selon les lieux, il est possible de jouer sur tout ou partie de ces points.

Avoir une maison offre en terme de feng shui de bien plus grandes possibilités qu’un appartement. Étant seul décisionnaire, tout ou presque est possible. Il n’y a guère que les limites administratives et techniques pour nous brider.

Voici 4 aspects à considérer dans l’ordre pour établir correctement le feng shui d’une maison. Comme vous constatez, on ne commence pas par la maison elle-même.

Le terrain
Idéalement, la 1ère étape consiste à trouver le meilleur terrain. Le terrain est le trait d'union entre le monde extérieur et la maison.
L'orientation
L'orientation du bâtiment est déterminante pour la qualité du feng shui qui va prédominer dans le bâtiment et donc la qualité des activités qui vont s'y développer.
La forme
Plus on avance dans le temps, plus la technologie se développe, plus la forme des bâtiments perd de sa stabilité au détriment de ses habitants. A quoi faut-il veiller ?
Le jardin
C'est le lieu privilégié pour appliquer les formules du san he et du san yuan et booster les occupants.

Le sous-sol en feng-shui

Dans nos traditions, on est plus habitué à utiliser une baguette de sourcier ou un pendule qu’un luo pan, l’instrument de mesure du feng shui.

On utilise les baguettes pour connaître la nature du sous-sol, vérifier la présence d’eau, de failles, de  courants. Selon les cas, les différentes techniques et transmissions orales, on saura ainsi si un lieu est favorable ou pas. Mais qu’en est-il du sous-sol du point de vue du feng shui ? C’est une question qui revient souvent, en particulier de la part de tous ceux qui se sont intéressés de près ou de loin à la géobiologie : le feng shui prend-il ou non en compte le sous-sol ? Cette question appelle une double réponse :

On ne mesure en feng shui que ce qui est apparent car c’est la seule chose tangible que l’on voit, mais pour autant le feng shui prend en compte le sous-sol car ce qui est apparent révèle ce qui ne l’est pas.

feng shui et géobiologie

Voir au delà des apparences

C’est la nature même des arts traditionnels chinois : libérer l’esprit des apparences pour lui permettre d’aller au-delà. Les arts liés à l’esprit permettent de réaliser par exemple que nous sommes bien autre chose que ce corps physique. Le feng shui permet lui de comprendre l’impact qu’a sur notre vie le fait d’habiter à un endroit particulier.

Dans tous les cas, c’est en s’appuyant sur quelque chose d’apparent que l’on peut voir ce qui ne l’est pas. Ce n’est bien entendu pas du tout l’exclusivité des outils traditionnels chinois, d’autres traditions ont développé ces approches, même si la manière dont elles ont formalisé cette vision était différente.

Par exemple, grâce à l’analyse du génome, on sait aujourd’hui prédire un risque élevé d’une malformation avant même la conception d’un enfant, ce qui permet ensuite de vérifier dès le début de la grossesse ce qu’il en est. Autrefois, on découvrait simplement un jour que la maladie était là. Entre temps, on a appris à aller chercher une information particulièrement bien cachée pour anticiper le devenir.

On ne mesure que ce qui est apparent

Dans le large corpus du feng shui, il existe donc des outils pour étudier le terrain à partir de ce qui se voit, ce qui alimente ensuite différents modèles d’analyse. Certains modèles, les étoiles volantes par exemple, sont particulièrement abstraits et ont une véritable nature probabiliste qui permet également d’anticiper ce qui peut se passer en un lieu donné, exactement comme pour le génome.

On peut ainsi considérer que les anciens ont en quelque sorte constitué un génome des structures de la terre et ils ont d’ailleurs pour cela utilisé un langage à base de couples caractérisant des énergies auxquels l’ADN ressemble beaucoup.

Dans un premier temps donc, on peut dire que le feng shui ne se préoccupe pas du sous-sol lors de la prise de mesure. Pour autant, cela ne l’empêche pas d’être en soi un modèle suffisant. D’ailleurs, il y a de nombreux écrits anciens qui montrent que les Chinois avaient une connaissance assez fine de la nature du sous-sol proche ou lointain.

feng shui analyser environnement

Pour autant, le feng shui prend en compte le sous-sol

Feng shui environnement

En effet, le feng shui s’appuie pour une part de son analyse sur des relevés géomagnétiques : l’orientation des éléments de l’environnement ainsi que du bâtiment sont évalués à travers une boussole et non pas simplement par rapport à un nord géographique facilement accessible sur une carte. Or, le magnétisme est fortement influencé par ce qu’il y a sous le sol, que ce soit une circulation d’eau, une faille, une cavité, …

Donc, à travers les multiples relevés magnétiques qui sont effectués sur place, l’influence du sous-sol est prise en compte. Ceux qui ont l’habitude d’utiliser un luo pan ont d’ailleurs sûrement vérifié à diverses occasions que l’aiguille de leur boussole ne se comporte pas de manière identique d’un lieu à l’autre ou que des aberrations de mesures indiquent une faille, une perturbation souterraine quelconque. Boussole, baguette de sourcier, pendule, scanner, IRM, tous ces outils s’appuient sur une manifestation externe prise dans un spectre particulier pour déduire quelque chose qui ne se voit pas directement. Le luo pan réagit de la même manière.

Impact feng shui d'une source sous la maison

En général, on évite d’avoir de l’eau sous une maison. La présence de cet élément va interagir avec les autres énergies du lieu et il y a une forte probabilité que cela engendre des problèmes de santé.

A venir ...
source sous la maison
L'impact d'une source sous la maison

Choisir un terrain avec le feng shui

Ceux qui ont la possibilité de choisir leur terrain avant de construire, ont une extraordinaire opportunité de réaliser un ensemble homogène liant l’environnement, le terrain, le bâti et le projet des occupants. Très souvent, les personnes se préoccupent du feng shui une fois la maison construite. L’amalgame feng shui / déco les prive du meilleur de cet art.

Le feng shui commence donc avec la recherche du terrain. Dans la Chine ancienne, les maîtres de feng shui pouvait partir pendant plus d’une année pour trouver le meilleur spot pour leur client.

L'environnement

C’est bien entendu une composante fondamentale. Le san he, le san yuan et le xuan kong fournissent de nombreux modèles pour le comprendre et saisir l’impact qu’il aura sur les futurs occupants.

Dans ce domaine, il y a aussi des croyances tenaces apportés par la littérature. Les 4 animaux mythiques en font partie. Surtout, ne pensez pas qu’une maison doit absolument avoir une tortue dans son dos. Les choses sont bien plus complexes que cela, parfois il est opportun de l’avoir devant soi, parfois mieux vaux ne rien avoir du tout. Il n’existe aucune règle qui puisse s’appliquer systématiquement. Chaque cas est différent.

La forme du terrain

Dans les arts traditionnels, on constate couramment une relation étroite entre la forme et le fond. En feng shui, la forme nous intéresse donc pour de nombreuses raisons.

La règle de base est simplissime. Un terrain doit être :

  • De forme régulière, carré ou rectangulaire.
  • Équilibré en proportions : une longue bande de terrain rectangulaire et étroite va créer une stagnation de qi sur l’arrière du terrain, car le circulation s’y fait difficilement.

Quand le terrain est de forme irrégulière, on peut en évaluer l’impact de la forme grâce au système des 5 éléments. Prenons l’exemple d’un terrain triangulaire. Cette forme est nettement liée au qi du feu. Le qi de fond du terrain est donc  :

  • Vif, impétueux,
  • Si c’est un lieu d’activité professionnelle, il est peu propice aux activités liées au métal ou au bois (au sens large du terme). Il obèrera une activité liée à l’eau.
  • S’il s’agit d’une habitation, les pathologies liées au feu seront plus marquées : incidents affectant la sphère cardio-vasculaire, inflammations et infections, etc.
Terrain triangulaire
Couteau de boucher

On trouve de façon récurrente des formes dont la tradition se méfie.

Par exemple, les découpages de terrain conduisent parfois à une forme dite en couteau de boucher car il évoque la feuille du boucher. Le qi de fond du terrain est donc tranchant, agressif (caractéristiques du métal).

Ici, on voit le manche du couteau à droite en bas, la lame est en haut.

L'implantation de la maison sur le terrain

Une fois un bon terrain trouvé, il reste à déterminer si il est possible d’implanter la maison dont le feng shui aura les propriétés voulues dessus.

De très nombreux paramètres peuvent être pris en compte pour déterminer le meilleur emplacement de la maison sur le terrain. Comme la perfection n’est pas de ce monde, il faudra faire des arbitrages. Plus on est amené à les faire tard, meilleur sera le feng shui de la maison, mieux elle soutiendra les occupants dans leurs projets.

Orienter la maison

Reste à coupler la maison avec son environnement, c’est le rôle de l’orientation de la maison.
En réalité, si le terrain est très grand, on travaille à la fois sur la position et l’orientation pour trouver la meilleure combinaison possible.
 

Laisser un commentaire

Fermer le menu