fbpx
Yin feng shui, les tombes

Le feng shui offre de nombreuses opportunités d’études et d’applications. Il y en a une dont nous sommes peu familiers sous nos latitudes, c’est le feng shui des tombes.

Dans les pays où l’on peut choisir librement son lieu de sépulture et les modalités de l’enterrement, il existe de nombreux maîtres de feng shui dont c’est la spécialité. Leur mission est de trouver des endroits propices aux sépultures et de concevoir des implantations de tombes. L’objectif est d’assurer au défunt et à ses descendants un feng shui propice aux meilleures réalisations.

On dit qu’ils font du yin feng shui, par opposition au yang feng shui, le feng shui des lieux destinés aux vivants.

Un feng shui spécifique

Les règles du yin feng shui sont sensiblement différentes de celles du yang feng shui. Certaines formules sont uniquement applicables au domaine du yin, d’autres au domaine du yang, certaines sont communes aux deux mais doivent se lire de manière inversée, …

Les maîtres tendent donc à se spécialiser dans l’un ou l’autre type d’application suivant leur inclination personnelle, le profil de leur client, le pays où ils exercent.

Volontiers spéculateurs, les maîtres de yin feng shui achètent ici et là des sites de sépulture avantageux qu’ils revendront à l’occasion à leurs clients plus ou moins fortunés.

nirvana-1

Pourquoi le feng shui des sépulture ? Un lien au-delà du vivant

Les Chinois ont longtemps accordé une grande importance aux tombes et il semble initialement que des classes entières de formules aient été consacrées à cette branche.

Bien enterrer ses morts, et donc veiller à ce qu’ils jouissent du meilleur feng shui possible, c’était assurer leur bonne fortune dans l’au-delà et, par le jeu des liens du sang, bénéficier en retour de leur faveur.

En veillant à ce qu’une tombe ait un bon feng shui, on s’assure du même coup que les descendants du défunt connaîtront prospérité, faveur, bonne fortune, santé, descendance et longévité.

Où l’on voit qu’il n’est pas vrai partout que morts et vivants sont définitivement séparés les uns des autres.

Yin feng shui

Concentrer les meilleurs des qi locaux

D’une culture à l’autre, la forme des sépultures varie incroyablement, au point d’être méconnaissables pour un œil non averti, la sépulture chinoise n’échappe pas à cette remarque.

Ses arrondis, les dosserets, les zones d’évacuation de l’eau empruntent pourtant moins à l’esthétique chinoise qu’à la tentative de reproduire la forme idéale du point de vue du feng shui, celle qui assurera à la famille « longue vie et prospérité ».

Mais, dans le domaine du yin feng shui comme dans celui du yang feng shui, reproduire la forme n’est pas suffisant – ici aussi orientation et sens des flux sont les critères déterminants pour la puissance de la structure et la forme ne crée par le fond.

tombe
grand-tombeau-jardin

Le yin feng shui en occident

Le yin feng shui ne trouve pas en occident un terrain fertile où se développer : les réglementations y laissent peu de latitude aux individus en matière de dernière demeure. Il est toutefois un domaine où nous gardons toute autonomie, c’est celui de l’entretien des tombes.

Les maîtres de yin feng shui sont versés dans leur art à un point de minutie et de détail difficilement imaginable. Les mousses incrustées sur les pierres tombales, les entailles et autres blessures de la pierre causées par les intempéries, les diverses dégradations infligées par le temps qui passe deviennent pour eux autant d’informations qui servent à diagnostiquer les difficultés rencontrées par les générations suivantes. Les solutions proposées sont simples :

  • Entretenir régulièrement le site.
  • Ne pas déplacer le corps, sauf situation exceptionnelle.
  • S’assurer régulièrement que la tombe est étanche.
  • Veiller à ce que le lieu reste propre.

Laisser un commentaire

Fermer le menu