fbpx
L’importance de l’environnement en feng shui

Texte résumé et accroche de la page

Qu'est-ce que l’environnement en feng shui

L'environnement est fait de dragons

En feng shui, l’environnement est caractérisé par le modelé du relief qui comprend :

  • des massifs montagneux,
  • des cours d’eau, des lacs.

Les cours d’eau caractérisent le mouvement et représentent un qi yang. Les lacs sont des lieux de ralentissement et d’accumulation du qi, ils représentent le passage du yang au yin.

Les montagnes sont immobiles et représentent le qi yin. Les massifs sont une succession de montagnes, c’est en quelque sorte la mise en mouvement des montagnes. Ce mouvement est clairement visible en haut du schéma ci-contre, où chaque sommet est en quelque sorte l’étape d’un mouvement décomposé. C’est ainsi que le yin devient yang.

Environnement typique en feng shui

Un élément naturel qui contient à la fois le yin et le yang est un Dragon. Il y a donc : des dragons de terre, les massifs, et des dragons d’eau, les cours d’eau. C’est par leur analyse qu’on peut déterminer la nature précise des énergies présentes en un lieu. C’est pourquoi les maîtres de feng shui parlaient autrefois de « chevaucher les veines de dragons ».

La présence des montagnes en avant du dragon, a pour intérêt de retenir le qi produit par le dragon de terre et concentré dans le dragon d’eau, évitant ainsi qu’il ne s’éparpille. Les massifs sont l’ossature du dragon, les cours d’eau son sang. Si l’un vient à manquer, le dragon n’a pas de consistance et le lieu n’est pas un bon support à la vie. Si les deux sont présents, alors il existe.

Ne pensez pas qu’un endroit très plat soit dépourvu de dragon de terre. Tout est une affaire de proportions, mais il est assurément plus facile de mesurer des montagnes que de repérer des dragons en terrain plat !

Une question de saveur

Celà nous amène à parler des mesures. Les dragons et les autres composants de l’environnement comme les routes, les immeubles…, s’appréhendent par leurs formes, leurs positions relatives et leur orientation. Voir un dragon à 85° à l’arrière de sa maison n’a pas du tout la même signification que le voir à 80° ou à 102°.

Lignes d’un champ magnetique

A partir du sommet de la montagne, le qi s’écoule dans différentes directions. Certains flots sont très purs et nourriciers, alors que d’autres sont nocifs.

Si on met de la limaille de fer sur une feuille de papier et qu’on place un petit aimant dessous, la limaille va s’organiser comme le montre la figure ci-contre. Là où la limaille s’est concentrée est le qi puissant. Là où il n’y en a plus, se trouve du qi très yin.

Parmi les différents qi puissants, certains sont vitaux, d’autres sont nocifs. L’étude de la montagne permet de déterminer la puissance des qi et leur qualité. Comme le modelé du terrain n’est pas aussi plat que la feuille de papier, c’est un peu plus compliqué et c’est pourquoi il y a plusieurs mesures à effectuer pour déterminer la nature du qi en un point donné.

D’une certaine façon donc, la montagne irradie son qi. En passant, l’eau des rivières le collecte, elle transformera la nature du qi au fil de la circulation. D’où vient l’eau ? Où passe-t-elle ? Où va-t-elle ? De quelle façon ? Ce sont autant de paramètres à prendre en compte pour analyser le dragon d’eau.

L’analyse est différente de celle de la montagne car il s’agit ici à la fois de l’impact du flux de l’eau, puisque elle circule, mais aussi d’un schéma général qui est imposé par l’ensemble de l’eau présente dans le bassin que l’on étudie et qui retient le qi.

De l'usage du lopan

Un lopan est un instrument de mesure qui permet de relever sur le terrain toutes les informations liées en particulier aux dragons. Si vous cliquez sur l’image de droite, vous pourrez voir ce lopan de plus près.

Chaque dragon peut être appréhendé par sa forme et, s’agissant d’objets assez complexes, sa structure. Chaque composant peut être mesuré grâce au lopan. Il existe différents types de lopan uniquement parce que ceux-ci peuvent être plus ou moins spécialisés dans certains domaines.

N’oublions pas qu’à l’origine, le feng shui servait surtout à positionner des tombes. Le décédé avait alors comme « mission » de collecter le qi vital et la filiation assurait la transmission. Le décédé a – de ce point de vue – un grand avantage sur les vivants : il reste tout le temps exactement au même endroit. Donc – s’il est bien placé et bien orienté, s’il est sur un bon xue –  le bénéfice de la position est automatique et permanent. Malheureusement, en occident, il y a belle-lurette qu’on ne peut plus vraiment organiser une sépulture comme on l’entend. Difficile donc de tirer le meilleur parti de nos anciens !

Se positionner au meilleur endroit

Vous avez compris que l’objectif est de trouver un site qui propose des qi vitaux et de trouver le meilleur endroit pour s’y placer.

En fonction des possibilités, on peut donc disposer d’une propriété qui occupe un certain espace dans le site et les bâtiments sont à positionner dans les limites de cette propriété.

Très souvent, on fait appel à un consultant en feng shui une fois la propriété acquise, le bien acquis ou construit. Dans ce cas, on ne choisit plus, bien entendu. Mais faut-il pour autant négliger l’analyse de l’environnement ?

L’environnement est fait de dragons

3 niveaux de feng shui

Le modèle que propose le feng shui traditionnel pour comprendre l’impact de l’environnement et du temps sur nos vies est organisé en trois couches :

3 niveaux de feng shui

Le grand extérieur

Situé traditionnellement à 1000 pieds, concerne en fait les dragons tels qu’on vient de les voir.

C’est en quelque sorte la centrale électrique qui va fournir l’énergie du site.

L'extérieur

A 100 pieds, comprend les structures proches de notre bâtiment. Celles qui sont à l’intérieur de la propriété ont l’avantage de pouvoir être modifiées. Les autres, comme celle du grand extérieur, sont imposées par la nature.

C’est la ligne de raccordement à la centrale électrique et le réseau local de distribution.

L'intérieur

Concerne la construction proprement dite et la structuration interne du bâtiment, la distribution des pièces et leur usage.

C’est le raccordement au réseau et l’utilisation que l’on fait du courant.

Le meilleur moment pour tirer le meilleur parti du feng shui,
retenir un site à haut potentiel et éviter ceux qui posent problème,
est lorsque vous envisagez d'acheter une propriété, un terrain ou de construire

Mais même si on ne peut pas choisir son emplacement, il est important de savoir à quel type d’énergie on est raccordé et comment : qu’est ce qui nourrit le lieu où l’on vit, travaille…

Le grand extérieur : l'environnement lointain

L’impact le plus important du grand extérieur est provoqué par l’eau du bassin dans lequel on se trouve. La notion de bassin existe depuis longtemps – même en occident : il y a quelque chose qui est partagé par tous ceux qui sont dans le même bassin.

L’appartenance à un bassin particulier permet de déterminer à l’aide du san he les meilleures orientations possibles pour un bâtiment. Parmi celles-ci, il faut ensuite retenir celles qui sont en accord avec l’environnement proche et les étoiles volantes.

L’autre aspect lié à environnement lointain sont les sommets des dragons qui vont également être qualifiés  à l’aide du san he et déterminer ainsi la nature de leur soutien. A ce stade, ils sont toutefois moins influents que l’eau.

La caractéristique du grand extérieur, est qu’on ne peut pas se soustraire à son influence, contrairement à l’environnement proche.

L'environnement proche

Certains aspect de l’environnement proche peuvent être bénéfiques, mais on prend surtout soin d’éviter ce qui est considéré comme agressif. La bonne nouvelle, c’est que tout ce qui relève de l’environnement proche n’a d’impact que si le bâtiment a une vue directe dessus.

En environnement proche, ce qui ne se voit pas ne nuit pas

La mauvaise nouvelle, c’est que ce n’est pas de la porte qu’il faut évaluer ce qui est vu ou pas, mais de n’importe quel point du bâtiment, puisque c’est lui qui est concerné. La porte, c’est la bouche. Si vous la nourrissez mal, vous serez malade. Mais si vous prenez un coup à la tête, vous serez malade aussi.

Bassin et piscines

L’eau des bassins et piscines est une eau proche. Son placement est extrêmement important car son impact peut être très favorable comme catastrophique.

Si elle est visible de votre bâtiment, la piscine de votre voisin a aussi un impact sur votre vie.

Les sha qi et autres flèches empoisonnées

Tout ce qui est pointu ou anguleux n’est pas dangereux. Pourtant, à en croire la littérature, notre environnement regorge d’angles saillants et de flèches empoisonnées.

Impact des rues en T en feng shui

Les rues en T ne sont pas de simples allées. Elles ont bordées de maisons qui canalisent et accélèrent le qi. Être en face d’une telle route est préjudiciable.

Sur le bâtiment rose de  la photo ci-contre, seule la partie gauche est touchée. La partie droite n’est pas en face de la route et n’est donc pas concernée.

L’impact de la rue en T se voit en général même physiquement. La partie gauche de l’immeuble s’abime plus vite que celle de droite. La présence des arbres en la route et le bâtiment peut protéger, mais les arbres protègent uniquement là où le feuillage est dense, donc pas au niveau du sol. Un mur serait plus efficace.

Impact des routes en T

Laisser un commentaire

Fermer le menu