fbpx
Le lopan

Objet de séduction esthétique pour les uns, indispensable objet de travail pour les autres, les luo pan (ou luopan, luo-pan, lo pan, voire même lou pan) ne passent pas inaperçus ni ne laissent indifférents.

Depuis plus de 2000 ans, les maîtres de feng shui utilisent une boussole pour relever les mesures dont ils ont besoin pour connaître la qualité des qi dans un environnement.

Luo pan Marip

Le luo pan Marip est le seul luopan disposant d’un mode d’emploi. Avec sa petite taille qui permet de l’emporter partout, il vise un double public :

  • Les néophytes qui veulent disposer d’un outil simple qui leur permette grâce aux indications portées sur le petit manuel de tirer parti du feng shui sans avoir à faire appel à un professionnel ;
  • Les amateurs éclairés, élèves, professionnels qui souhaitent pouvoir emporter partout avec eux leur instrument de travail favori sans avoir à se soucier du poids ou de l’encombrement.

Luo pan : quand la voûte du ciel se reflète sur la terre

Construction d’une maison, conception d’une ville, réaménagement d’un espace sont toujours faits sur la base de calculs plus ou moins complexes. Ces calculs prennent en compte notamment l’orientation du bâtiment, la position relative des montagnes, des cours d’eau ou en ville des immeubles, maisons, routes et autres éléments du paysage environnant.

La boussole est donc l’instrument privilégié du maître de feng shui. C’est un instrument de mesure, au même titre que les outils utilisés aujourd’hui par les géomètres comme la station de mesure.
Depuis des centaines d’années, cet outil précieux et rare qu’on appelle lopan se présente de la même manière :

  • Une base carrée laquée rouge, couleur de bonne augure, supporte un plateau de métal gravé de caractères communs aux arts traditionnels tels que la médecine traditionnelle chinoise et le feng shui.
  • Au centre est insérée une boussole. La base carrée facilite la prise de mesures car elle permet d’aligner facilement la boussole sur un seuil, une ligne de référence.
  • Le plateau est composé d’anneaux concentriques qui reprennent chacun les éléments qui composent les formules grâce auxquelles le maître de feng shui pourra déterminer si un site est bien placé et s’il bénéficie de qi favorables aux résidents. Le plateau du lopan est donc une manière de bloc note astucieux, complet, précieux à la fois pour sa beauté et son utilité.

Au-delà de son intérêt pratique évident, la boussole luo pan feng shui rappelle en un coup d’œil un principe fondamental de la cosmogonie chinoise :

  • Dans sa blancheur laiteuse, la boussole évoque le centre de l’univers, le tai ji d’où toute chose émane. Dans un mouvement continu du souffle créateur, le yin et le yang se manifestent.
  • Le plateau gravé est rond, il symbolise le ciel.
  • La base rouge est carrée, elle représente la terre.
Lopan San He
lopan san yuan, boussole de feng shui traditionnel

Lopan (ou luo pan, luo-pan) 罗盘 signifie littéralement l’univers sur un plateau

La boussole

Au centre du lopan se trouve une boussole. Sur les luo pan de qualité, l’aiguille de la boussole est très fine et sensible. Elle est montée sur un capuchon en laiton qui vient coiffer un axe métallique serti d’un petit saphir comme les pointes de lecture des tourne-disques.

La boussole résiste ainsi mieux à l’humidité qui sinon a tendance à faire gonfler le fer de l’axe, ce qui donne des aiguilles qui « collent » et peut fausser la fausse la lecture si l’on n’est pas vigilant ou si l’aiguille colle vraiment trop.

On préfère souvent utiliser un luo pan de grande taille car cela augmente la précision de la mesure. C’est pourquoi on conseille même à des débutants, d’utiliser un grand luo pan : ils n’utilisent pas tous les anneaux du plateau, mais la taille de la surface de référence facilite une mesure fiable. Une boussole standard pourrait être utilisée, mais c’est nettement moins facile et moins pratique pour faire des mesures précises.

Plus la mesure est étroite, par exemple 1°, plus la prise de mesure est délicate. C’est aussi pour cette raison qu’il faut être vigilant quand on a recourt à des formules de feng shui qui s’appuient sur des mesures au degré près comme nous l’évoquons dans Les dragons d’eau. Le risque d’erreur n’est pas négligeable. Et pour ne rien arranger, les mesures sont prises par rapport au nord magnétique, or celui-ci bouge dans le temps.

Aiguille du luo pan, la boussole des maîtres de feng shui

Le plateau du lopan

Insérée dans la base traditionnellement laquée rouge du luo pan, se trouve un plateau mobile gravé de caractères.

Les informations gravées sur le plateau mobile sont organisées en anneaux. Comme vous pouvez le voir sur l’illustration ci-contre, on distingue toutefois des sous-ensembles d’anneaux correspondant à des types de qi qui se déploient à des vitesses différentes. Examinons-les de plus près.

  • La section astronomie est la plus ancienne du luo pan. Elle permet de se positionner par rapport aux astres qui sont les objets les plus lointains de notre environnement.
  • La section ciel externe décrit un qi à mouvement lent autour de nous, elle est donc utilisée pour analyser les montagnes et les collines, les constructions, voire les arbres, alors que le ciel interne permet d’analyser les qi rapides et donc l’eau : rivières, lacs et même routes.
  • La section terre permet de travailler directement sur le bâtiment et son environnement proche tandis que la partie des formules agressives sert à analyser des éléments externes qui pourraient causer des problèmes.

Ces anneaux sont organisés autour de la boussole qui permet d’orienter le plateau du luopan et de réaliser les mesures. Le fond blanc et laiteux de la boussole évoque le ciel.

quart San He lopan

Les 8 directions et les 24 montagnes

Tout le monde connaît la rose des vents qui est souvent représentée sur les boussoles. Elle indique 8 directions : 4 directions principales (directions cardinales) et 4 directions secondaires (directions sous-cardinales). Que l’on peut diviser à leur tour en 3 sous-secteur, ce qui nous donne les 24 montagnes.

 

Espace et temps

Le luo pan permet de mesurer tout aussi bien l’espace que le temps. L’idée peut d’abord surprendre, mais en réalité ce n’est pas si extraordinaire que cela : nos pilotes d’avion par exemple font de même quand ils disent « objectif à 10 h », utilisant ainsi le temps pour indiquer une direction.

Ce qui est remarquable avec le luo pan, c’est qu’il établit une relation permanente entre le temps et l’espace. Les sections que nous avons vues plus haut marquent également les années, les saisons, les mois, les jours et les heures. Espace et temps modulent la nature des qi présents et on note, aussi bien pour le temps que pour l’espace, des vitesses de pulsation du qi différentes. En se conjuguant, ces qi écrivent notre histoire.

boussole

Une grande variété de luo pan

Jiang Da Hong était un grand maître de la fin de la période Ming. Il utilisait vers 1650 un lopan très simple qui ne comportait que 5 anneaux et pas de dorures. A la même époque existait pourtant un lopan comportant 38 anneaux.

Si on remonte encore dans le temps on trouve des documents ou des gravures qui montrent déjà une grande variété de lopan.

Il existe aujourd’hui des dizaines de lopan différents. Si la forme est constante, les informations inscrites sur le plateau varient et la taille du lopan (de 10 à 36 cm de côté, voire bien davantage aujourd’hui) détermine le nombre d’anneaux possibles.

Par ailleurs, tous les maîtres n’utilisent pas les mêmes informations, ils vont donc adapter la conception du plateau aux formules qu’ils emploient. Et pour finir, certaines données astronomiques évoluent au fil du temps, les données correspondantes doivent donc être régulièrement mises à jour sur le plateau.

Dans ces conditions, il n’est pas étonnant que les luo pan diffèrent les uns des autres ! Après tout, 罗盘 luo pan signifie littéralement « l’univers sur un plateau ». On comprend que chacun ait le sien suivant les formules qu’il utilise.

Le luo pan de Jiang Da Hong
Lopan Jiang Da Hong (1610-1710)

Les différents types de luo pan (lopan)

Il existe une grande variété de luo pan, tant par la taille – de 10 à 36 cm de côté – que par le contenu. La boutique de Marip propose une sélection de luopan que nous avons jugée la plus utile aux élèves autant qu’aux praticiens.

Bien entendu, plus le luo pan est grand, plus on peut placer d’anneaux, donc de formules directement accessibles. A chacun de trouver le meilleur compromis entre le poids et l’encombrement d’un côté, la complétude et la précision de l’autre. Dans tous les cas, il faut un luo pan professionnel.

On distingue quatre grandes classes de luo pan :

Le luo pan 三合 san he contient une sélection de formules de l’école san he et permet d’apprécier l’environnement proche comme lointain, l’embrassement et les formules de l’eau.

Le luo pan 三元 san yuan contient une sélection de formules de l’école san yuan et permet de traiter également du yin feng shui, bien que celui-ci soit peu pratiqué en occident.

Le luo pan 综合 zong he contient une synthèse du san he et du san yuan. Il simplifie la vie de ceux qui utilisent les deux modèles. En contrepartie, cela fait un plateau très dense.[

Enfin, on trouve des luo pan plus exotiques, comme des luo pan 玄空 xuan kong sur lesquels on trouve les grilles des étoiles volantes pour les périodes proches, ou ce zong he à 4 anneaux rotatifs dédié aux formules de l’eau.

Comment utiliser un luo pan

Vous souhaitez mesurer l’orientation d’une porte et vous disposez d’un luo pan, l’instrument de mesure spécifique au feng shui.

Le petit film suivant vous montre comment faire. Deux éléments sont importants :

  • La base du lopan est carrée. C’est très utile pour aligner visuellement votre luo pan avec le seuil de la porte de façon à être bien parallèle à celui-ci et obtenir une mesure précise. On voit ici tout l’intérêt d’avoir un instrument de mesure de grande dimension en comparaison avec une simple boussole, car plus la base est large, plus il est facile de maintenir ce parallélisme.
  • Au moment d’aligner l’aiguille, il faut avoir l’œil bien au dessus et pour cela il faut se pencher légèrement en avant, sans quoi l’erreur de parallaxe conduit à une mesure fausse. Ce serait un comble d’avoir un beau luo pan et de faire une mauvaise mesure !

Dernier conseil. La même technique peut être utilisée pour mesurer une façade de maison ou d’immeuble, sauf qu’on ne peut pas se trouver sur le seuil. La bonne technique consiste alors à faire face au mur qu’on veut mesurer et de viser cette fois ci un élément architectural qui soit horizontal sur la façade. Ce peut être une ligne de l’habillage, un appui de fenêtre. Une fois encore, la base carrée du luo pan est d’un grand secours.

Laisser un commentaire

Fermer le menu