Découvrir les 5 éléments

Très certainement le concept le plus utile et le plus puissant.

La théorie des 5 éléments est certainement l’un des outils les plus remarquables de la métaphysique chinoise. Le concept de base est relativement simple, mais sa dynamique ouvre de très nombreuses possibilités et décrit merveilleusement ce qui se passe au niveau d’un individu et d’une société.

Selon les disciplines, on utilise directement les 5 éléments ou on affine en distinguant les polarités yin et yang.

Les 5 éléments chinois : un fondamental

Les relations entre les éléments sont extrêmement parlantes. En bazi/4 piliers de la destinée par exemple, on a déjà une solide base pour mieux appréhender sa vie une fois que l’on comprend l’organisation des éléments de son thème. Vous trouverez plus bas des liens vers des articles qui vous renseigneront utilement à ce sujet.

On entend beaucoup de choses sur les 5 éléments et le feng shui. Par exemple on dit que l’eau ne devrait pas se trouver en face du feu. Mais est-ce vraiment un problème ? Nous vous disons plus bas ce que le feng shui traditionnel en pense et ce que notre expérience sur le terrain nous apprend.

Wu xing
5 phases, 5 éléments

Le terme "élément" est celui qui est le plus usité dans toute la littérature occidentale. Toutefois, c'est un mot assez générique qui n'explicite pas grand chose.

Le caractère chinois 行 xing représente un pied gauche en mouvement 彳 et un pied droit à l'arrêt 亍, ce qui suggère des étapes. Les 5 éléments sont donc plutôt 5 étapes ou 5 phases, ce qui induit une vision plus dynamique.

Un modèle d'une grande richesse

  • Le bois  décrit une phase d’expansion.
    Le métal  décrit une phase de contraction, de concentration. Chez les Tibétains, l’objet de la nature pris en référence est l’espace à la place du bois et le vent à la place du métal.
  • L’eau  décrit la gravitation, la circulation : elle coule toujours vers le bas.
  • Le feu  au contraire s’échappe, il manifeste une ascension, une élévation.
  • La terre  est une référence simple à la stabilité.

Bois

bienveillance

Le bois

symbole de la connaissance, toujours en expansion

Feu

politesse

Le feu

symbole de la spiritualité, toujours ascendant

Terre

nouricière

La terre

symbole de la confiance, toujours stable

Métal

altruisme

Le métal

symbole de l'altruisme, toujours focalisé

Eau

flexibilité

L'eau

symbole de la sagesse, toujours descendant

Il est souvent utile d’avoir à l’esprit plusieurs significations de chaque élément afin de ne pas limiter sa représentation et du coup dénaturer son sens profond. Ainsi, chaque élément a des caractéristiques très différentes : la nature des phénomènes qu’il représente, les directions, les vitesses, les types d’objet, … Prenons l’exemple de l’eau. L’eau est liée :

  • Au nord
  • A l’hiver
  • A un mouvement descendant
  • A la sagesse
  • Aux émotions, et plus spécifiquement à la peur
  • A tout ce qui échappe au regard, donc ce qui est caché

La liste des caractéristiques est presque infinie, mais cette courte liste donne une bonne idée du champ d’application des 5 éléments dans les arts traditionnels. Après tout, il est conçu pour décrire tout l’univers créé, à travers ses deux polarités (yin et yang) et son expression dans les trigrammes !

La théorie des 5 éléments : un modèle interactif

Nous avons vu que le terme phase ou étape était plus proche du sens de l’idéogramme chinois que le mot élément. Si l’on considère que ces éléments sont dynamiques, on peut du coup aisément imaginer qu’il y ait différents types d’interaction : les cycles.

Cycle de création et cycle de contrôle

Les 5 éléments interagissent entre eux deux à deux. Classiquement on parle d’un cycle de création (parfois appelé cycle de production) et d’un cycle de contrôle (ou parfois cycle de destruction).

Le cycle de création représente l’enchaînement des phases : le bois produit le feu, qui produit la terre, etc.

Le cycle de contrôle traduit une autre forme d’interdépendance entre les éléments : le bois contrôle la terre, la terre contrôle l’eau, etc.

On se fait assez facilement une idée de la nature du qi d’un élément en réfléchissant aux éléments eux-mêmes : le bois maintient la terre en place, ou le métal jugule le développement du bois. On comprend mieux la puissance du concept et ses implications dans notre vie lorsqu’on étudie les déités en bazi. C’est d’ailleurs Xu Zi Ping, le père du bazi moderne (seulement 1000 ans d’âge), qui a montré l’extrême importance de la notion de contrôle.

Cycle de contrôle des 5 éléments chinois
Le cycle de contrôle
Cycle de création des 5 éléments chinois
Le cycle de création

Un modèle subtil

Lorsqu’on étudie de façon plus poussée les 5 éléments, on s’aperçoit qu’il y a une différence entre le cycle des éléments yin et le cycle des éléments yang.

Il n’est pas possible de développer complètement cette notion ici, mais vous pouvez vous en faire une idée rapide. Il suffit de penser aux interactions entre le bois et le feu :

  • Le feu de la cheminée, un feu yin, doit son existence au bois qui lui sert de combustible. Il affaiblit le bois.
  • Le soleil, qui est un feu yang, n’a pas besoin de combustible : il a déjà tout ce qu’il lui faut en lui-même, le bois ne crée donc pas le feu yang. Par contre, sans soleil, les arbres ne peuvent pas pousser. Le feu yang nourrit donc le bois au sens où il contribue à son développement !

L’analyse de l’interaction des éléments est d’une richesse infinie. Par exemple, les traits de la nature humaine se retrouvent dans les relations ainsi induites entre les éléments : la bienveillance (bois) entraîne la politesse (feu), mais pas l’inverse. Quand on est bienveillant, on est attentif à beaucoup de choses car on a à cœur de respecter l’autre. Faire attention à ce qu’on dit ou à ce qu’on fait en est une conséquence. <br>Par contre politesse vient de poli, c’est un effet de surface : on soigne la forme, ce qui ne veut pas nécessairement dire que le fond y soit.

Partez à la découverte des 5 éléments et des troncs célestes gan

Les éléments peuvent être différenciés selon qu’ils sont yin ou yang, ce qui en enrichit la modélisation. Ces éléments différenciés selon leur polarité s’appellent des troncs célestes, il sont au nombre de 10.

jia
yi
bing
ding
wu
ji
geng
xin
ren
gui

En chinois, le caractère pour tronc est  gan, sa forme traditionnelle est qui représente le ciel. Les troncs célestes représentent l’énergie du ciel.

Vous trouverez dans les pages suivantes une description de chacun des 5 éléments, ainsi que la différence entre l’élément yin et l’élément yang correspondant.

Les 5 éléments, attention aux pièges !​

« Il faut équilibrer les 5 éléments, il ne faut pas mettre l’évier à côté de la plaque de cuisson, … » beaucoup de fausses bonnes idées circulent qui jettent une ombre sur la réalité des phénomènes en jeu à travers les 5 éléments.

Tout ne se limite pas aux 5 éléments

Tous les arts traditionnels chinois s’appuient sur les principes du yin 阴, du yang 阳 et des 5 éléments 五行 wu xing. Ce sont les concepts les plus connus en occident, au point souvent d’en arriver à penser que le feng shui, le ba zi, … et l’ensemble des arts se réduisent à la manipulation de ces 5 éléments.

Or, même s’ils sont très importants, ces éléments ne sont qu’une facette des nombreuses classifications établies dans la métaphysique chinoise et utilisées dans les divers arts : 8 trigrammes, 10 troncs, 12 phases, 24 montagnes, 60 jia zi, 64 hexagrammes, 72 dragons, 120 divisions, 360 gua yao, 384 yao, …

Ce qui est séduisant dans les 5 éléments c’est la possibilité qui nous est donnée de jouer avec. Les éléments interagissent : ils peuvent se renforcer, se freiner, se contrôler, ce qui donne le sentiment de pouvoir maîtriser la nature. Le lien qui unit d’ailleurs chacun des éléments avec des vrais constituants de la nature – l’eau, le bois, le feu, le métal, la terre – renforce ce sentiment car tous ces constituants nous sont très familiers.

En fait, l’apparente simplicité cache plusieurs pièges.

Ne pas trop coller aux termes bois, feu, eau ...

En feng shui, le piège consiste à trop coller à l’objet de la nature en oubliant l’essence de l’élément. Ainsi, il peut être utile de disposer de bois quelque part pour modifier l’équilibre des éléments – absorber un excédent d’eau par exemple – mais il est inutile d’utiliser un meuble en bois, car ce bois là ne contient plus l’énergie vitale et croissante, l’expansion qui est la signature de l’élément bois. Du point de vue du qi, le bois du meuble est mort, s’il reste une trace du qi du bois elle est infinitésimale : une table d’un mètre n’en fera pas deux dans un an, alors que dans le même temps un arbre se sera lui développé.

Pour aller jusqu’au bout de l’idée, il est bien plus pertinent d’enlever des meubles dans la pièce en question, libérant ainsi de l’espace, ce qui est caractéristique de l’expansion, plutôt que d’en ajouter et de confiner un peu plus la pièce.

Les 5 éléments, le bois

Faut-il équilibrer les 5 éléments ?

On entend souvent dire qu’il faut faire en sorte d’avoir les 5 éléments présents chez soi pour avoir un bon feng shui par exemple.
Ce postulat qui prend sa source dans une vision d’un feng shui porteur d’harmonie est en fait un véritable contresens.

En astrologie chinoise, on cherche à équilibrer nos énergies internes

Notre vision du monde est erronée car les 5 éléments qui nous composent intérieurement sont dans un rapport de force déséquilibré. C’est ce qui fait que chacun de nous interprète ce qu’il voit d’une façon différente de son voisin.

On cherche donc à rétablir cet équilibre pour avoir une posture plus juste dans notre compréhension de ce qu’il se passe dans l’instant et faire de meilleurs choix.

En feng shui, on a besoin de flux externes pour soutenir nos actions

On atteint une forme d’harmonie dans la vie quand les projets qui sont importants pour nous se réalisent sans heurts ou avec le minimum de difficultés. L’harmonie ne s’impose pas à l’esprit par magie.

C’est la différence de potentiel, de pression, le déséquilibre qui crée le mouvement et le fonctionnement de toutes choses dans la matière. Chercher à établir un équilibre des 5 éléments dans la matière, c’est la condamner à mourir en créant une sorte de stase. Donc en feng shui on joue des différences de puissance entre les 5 éléments pour que soutenir nos projets et cela change en permanence. La vie est mouvement.

En astrologie chinoise, les interventions sont faites à l'intérieur de soi

Elles consistent à modifier les attitudes, faire le choix de métiers ou d’activités qui vont modifier la signature énergétique des pensées que l’on développe et des actes que l’on pose. Ceci rétablira l’équilibre intérieur qui est l’objectif du ba zi.

En feng shui, les interventions sont faites à l'extérieur de soi

Dans un premier temps, il s’agit de comprendre quelle est la nature des énergies qui nous environnent pour se positionner correctement par rapport à elles : où je place ma maison, comment je l’oriente, où je place mon lit, mon, bureau, comment je l’oriente, … Parce que cela détermine la qualité du qi qui nous nourrit.

Dans un deuxième temps, on utilise éventuellement des artefacts pour modifier les qi présents localement. Mais les actions conduites à ce niveau ont un moindre effet que les précédentes.

Les aquariums

La sélection de date : une vision plus ouverte du monde

Ainsi, si on a besoin d’eau dans son ba zi, l’erreur consiste à mettre de l’eau dans sa chambre. Cette eau est externe et va avoir un impact sur l’environnement. S’il ne faut pas d’eau dans la chambre à ce moment-là, c’est doublement une erreur :

  • Cette eau joue contre soi sur le plan du feng shui parce qu’elle altère les qi présents de manière  défavorable.
  • Elle n’apporte rien sur le plan du ba zi.

Voyager ou avoir des activités intellectuelles sont des manifestations de l’élément eau dans le ba zi : l’eau est liée à la circulation. Voyager c’est faire circuler le corps, les activités intellectuelles sont une circulation des idées.

Dans le bazi, l’effort est intérieur. Il faut garder la motivation de poser ses actes de façon continue pour que le qi correspondant se manifeste intérieurement et maintienne l’équilibre. Bien sûr, une fois les nouvelles habitudes prises, on n’a plus à y penser et cela se fait tout seul. Si on a opté pour un nouveau métier où il faut sans cesse penser, l’eau sera présente 8 à 14h par jour selon son travail.

Eau et feu dans une cuisine : l'eau clashe-t-elle le feu ?

On lit beaucoup de choses à propos de l’évier à côté des plaques de cuissons ou du four à côté du frigo, parce qu’on y voit une opposition entre feu et eau ou feu et métal. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles ces informations sont erronées. Le feng shui impose certes des contraintes, mais il n’est pas utile d’en ajouter des fantaisistes !

L’évier à côté de la plaque de cuisson

Le feu et l'eau ne s'opposent pas

Le poème qui décrit le ba gua du ciel antérieur dans les classiques est très clair à ce sujet : le feu et l’eau ne s’opposent pas est-il dit au sujet des deux trigrammes Kan et Li.

De même que le ciel et la terre ne s’opposent pas ou que le vent et le tonnerre s’alimentent réciproquement.

Kan
Li

Sur le plan des trigrammes, les traits s’équilibrent, 3 yin et 3 yang, ce qui montre qu’il y a un bon équilibre énergétique entre ces trigrammes.

Sur le plan des éléments, feu et eau sont essentiels à la vie. Le feu peut être passion et l’eau raison, ou le feu élévation spirituelle et l’eau dépression. Si l’un est absent, à coup sût l’autre s’emballera.

Un évier n'est pas de l'eau

Pour que l’élément eau soit présent quelque part, il faut qu’il y ait une grande quantité d’eau et de façon permanente.

Du coup, à moins d’avoir un bac d’évier de 50 litres et de le laisser tout le temps rempli, du point de vue du feng shui il n’y a pas d’eau.

Un frigo n’est pas de l’eau non plus. Il fait du froid dedans, mais dans la cuisine, il fait plutôt du chaud, le froid est contenu et enfermé.

Globalement, la cuisine est considérée comme une pièce feu, associée à l’étoile , parce que c’est un lieu de transformation des aliments, ce qui reste valable pour des crudivores qui n’utilisent jamais leurs plaques de cuisson.

Laisser un commentaire

Fermer le menu