Livre des mutations

Le Yi King ou Yi Jing ou encore I Ching, également appelé le Livre des mutations ou le Livre des transformations, est certainement le plus connu des ouvrages des arts traditionnels chinois en occident.

Vous trouverez ici de nombreux exemples de cas pour inspirer votre interprétation, notre bibliographie favorite, ces livres que nous avons trouvés intéressants – ou pas – et enfin quelques ressources externes.

A propos du Livre des mutations

Son origine

A l’époque de l’antiquité chinoise, il existait de nombreux systèmes d’oracles et on pense aujourd’hui qu’il y avait au moins trois yi king  différents. Il n’y en a qu’un pourtant qui vers l’an -1000 ait fait l’objet d’un écrit encore accessible aujourd’hui, c’est le 周易 Zhou Yi, le Livre des Changements de la Dynastie des Zhou.

Au deuxième siècle avant JC, un ensemble de sept annexes appelées les Dix Ailes 十翼 shi yi a été adjoint à cet oracle et l’ensemble a pris le nom de Classique des Mutations 易经 Yi Jing. Les annexes sont des commentaires éclairant certains aspects du Livre des Changements, visant à le rendre plus compréhensible. Trois de ces annexes étant constituées de deux documents, on les appelle les Dix ailes. Pendant des siècles ces commentaires ont été généreusement attribués à Confucius ce qui semble historiquement faux. De même que, les chercheurs contemporains sont désormais d’avis que ces textes de commentaires n’ont pas été tous rédigés par les mêmes auteurs ni à la même époque : les différences de style en témoignent.

Le livre des mutations en occident

Le yi king a fait l’objet de différentes études et traductions au fil des siècles et des incursions européennes en Chine. Apparaissent alors les traductions du père Régis, de J. Legge, de P. L. F. Philastre, de Ch. de Harlez notamment.  Toutefois, c’est au 20ème siècle qu’une percée se fait et que le livre touche le grand public. 

En 1924, Richard Wilhelm a en effet publié une traduction du Yi Jing en allemand, plus tard traduite en français par Étienne Perrot. C’est le fameux livre jaune de Wilhelm. Si ce n’est pas la toute première traduction du livre en occident, c’est en revanche la première à faire date et elle reste une référence.

Cette étonnante publicité est probablement en bonne part due à l’introduction rédigée par le psychanalyste Carl Jung, dans laquelle il témoigne de la pertinence pour lui de cette approche de l’univers et de l’intérêt du yi king en tant qu’outil pour guider l’homme dans les différentes étapes de son chemin intérieur.

Les ouvrages édités par Marip

Jeu de cartes de yi jing et 64 clés pour réfléchir autrement

Ce jeu de cartes conviendra à tout type d’utilisateur du yi jing. Que vous soyez un lecteur novice ou aguerri, que vous utilisiez le texte, la Fleur de Prunier ou le yi jing daoïste pour vos interprétations, vous trouverez sur chaque carte toutes les informations dont vous pouvez rêver :
 
  • Sens général de la carte
  • Hexagrammes générateur, nucléaire, permuté et résultant
  • Trigrammes composants et leur élément
  • Branches terrestres associées à chaque trait et relations de chaque ligne
  • Famille de l’hexagramme

Vous pouvez l’accompagner de l’ouvrage que nous avons publié pour l’accompagner : Les 64 clés pour réfléchir autrement.

Takashima Ekidan - Traité d'interprétation du Yi Jing - Edition 3

Cet ouvrage est une compilation d’analyses de cas détaillés faites par Kaemon Takashima à la fin du 19ème siècle. Son livre a connu un succès immédiat et continue d’être publié en langue asiatique.

L’auteur expose méthodiquement et avec beaucoup de transparence comment il analyse les hexagrammes en s’appuyant sur des situations réelles de consultation. Ce faisant, il explique les différents rouages de sa réflexion, et c’est un vrai bonheur pour toute personne s’intéressant au yi jing.

A partir de fin 2018, nous vous proposons la 3ème édition, le contenu est inchangé mais la maquette du texte a été repensée pour une lecture encore plus agréable.

Comment interpréter le yi jing, Vincent Koh

Vincent Koh est un maître contemporain originaire de Singapour. Il est l’auteur à succès d’un certain nombre d’ouvrages touchant aux arts traditionnels.

« Comment interpréter le yi jing » est destiné à tous ceux qui souhaitent comprendre les arcanes de l’interprétation des hexagrammes. 

Dans cet ouvrage, Vincent Koh aborde les 3 techniques d’interprétation :
 
  • par le texte
  • la Fleur de Prunier
  • le yi jing daoïste.
 

Partez à la découverte du Livre des mutations

Vous voulez utiliser le Yi king et vous cherchez des informations sur la manière d’interpréter les tirages ? Découvrez à partir des liens ci-dessous les  nombreuses informations que nous avons réunies pour vous au fil des années.

Laisser un commentaire

Fermer le menu