Yi king où sont les clés

Voici un exemple d’utilisation pratique de la fleur de prunier pour retrouver un objet. Toute l’information requise pour l’analyse est extraite du contexte.

Lors d'un salon, nous discutons avec l'une de nos voisines. Un matin, elle est ennuyée parce qu'un un couple d'amis avec lequel elle a passé la soirée ne retrouve pas ses clés de voiture. Les parents demandent aux enfants s'ils ont joué avec. C'est le cas du petit garçon de l'exposante, mais il jure les avoir remises exactement où il les avait trouvées, sauf qu'il ne sait plus où. L'heure tourne et manifestement il va être difficile de retrouver les clés rapidement. L'exposante rentre chez elle et l'autre couple prend un taxi.

Date à laquelle l'anecdote est racontée : 11 février 2007, entre 9 et 11 heures

Comment les hexagrammes sont créés

Pour tirer l’hexagramme, nous utilisons une des variantes de la technique de la Fleur de Prunier, simple à mettre en œuvre sur un salon, même si les lignes qui suivent vont peut-être paraître assez techniques !

Dans cette technique, dite « formule du ciel antérieur », l’interprétation de prédictions repose principalement sur les attributs des trigrammes et l’interaction des 5 éléments qui les composent. L’hexagramme est alors simplement constitué d’un trigramme inférieur et d’un trigramme supérieur, lesquels sont construits à partir de deux éléments caractérisant la question posée. Ici, il nous a paru naturel d’utiliser le mot clefs.

Ce mot compte 5 lettres. Le trigramme supérieur de l’hexagramme est donc   xun, qui est le 5ème trigramme dans l’ordre du ciel antérieur.

Le calcul du trigramme inférieur est un peu plus compliqué, car il requiert de se reporter au calendrier chinois et d’utiliser les branches terrestres associées à l’année, au mois, au jour et à l’heure de la divination. Ainsi le 11 février 2007 entre 9 et 11 h est représenté par l’année  hai, le mois  chou, le 25ème jour du mois  chou, l’heure  si.  hai est la 11ème branche,  chou la 2ème,  si la 6ème. Si on fait la somme de ces 4 nombres qui représentent la date on obtient 11 + 2 + 25 + 6 = 44. Le trigramme inférieur est ce nombre modulo 8, soit  kun, qui est le 8ème trigramme dans l’ordre du ciel antérieur.

xun
kun

On obtient donc les deux trigrammes superposés ci-contre, xun sur kun. L’étape suivante consiste à calculer le trait mutant. A partir du nombre évalué précédemment, 44, on obtient le trait mutable en prenant le modulo 6 de ce nombre, soit 6.

Le trait mutant est donc le 6ème trait en partant du bas de l’hexagramme, ce qui fournit kan sur kun.

Dans l’hexagramme de départ, le trigramme supérieur, xun, est l’objet car il contient le trait mutant, et le trigramme inférieur kun le sujet.

kan
kun

Les trigrammes nucléaires donneront une idée de la phase de transitionqui permet de passer de la situation actuelle à la situation finale. Ces deux trigrammes sont calculés à partir de l’hexagramme initial, comme l’indique le schéma ci contre.

On obtient donc le trigramme nucléaire supérieur  gen et le trigramme nucléaire inférieur  kun tel que présenté ci dessous.

creation d’un hexagramme nucléaire
gen
kun

Pour résumer, les 3 hexagrammes qui décrivent la situation, son évolution et la conclusion sont les suivants:

original

xun
kun

nucléaire

gen
kun

résultant

kan
kun

Interprétation des hexagrammes et résultats

Pour conclure, il reste à regarder les liens existant entre les différents trigramme, en utilisant le cycle des 5 éléments et en tenant compte des caractéristiques de chaque trigramme que l’on replace dans le contexte de la question posée.

  • Le premier hexagramme décrit la situation : l’objet xun est bois. Il contrôle le sujet kun, qui est terre.
    La situation est manifestement problématique. xun : le vent est passé sur la terre et a tout balayé, laissant le sujet dépouillé.
  • Dans le nucléaire qui représente l’étape permettant d’aboutir au résultant, gen et kun sont tous deux terre ce qui est de bonne augure car le sujet n’est plus contrôlé par l’objet.
    gen représente le petit garçon et kun sa mère : n’ayant pu parler avec son fils la veille au soir, la maman l’appelle depuis le salon pour savoir s’il avait joué avec les clés et s’il se souvenait où elles étaient. « Oui », il avait joué avec, « non », il ne les avait pas cachées. Il s’était contenté de les remettre où elles étaient quand il les a trouvées pour jouer, mais sans pouvoir dire où. Les clefs sont donc très certainement encore dans l’appartement.
  • Dans le résultant, kan eau est contrôlé par kun terre, le sujet contrôle donc l’objet. Cela signifie que les clés seront retrouvées.
    Le trigramme kun est systématiquement présent, et c’est le sujet de la prédiction. Si on liste les attributs de kun, on trouve parmi eux la notion de flexibilité, les tissus et la terre..

Compte tenu de ces différents attributs et des formes qui se dégagent, nous en concluons que les clés sont cachées dans ou sous une pile de tissus : pile de linge, canapé, … mais directement au sol. xun est en contrôle de la situation, xun est le vent, lequel passe par les fenêtres. Le tissu pourrait donc être des rideaux et les clefs simplement dessous.

La forme de l’hexagramme final ressemble bien à un encadrement de fenêtre avec la tringle et les rideaux de part et d’autre.

Les clés ont effectivement été retrouvées sur le sol, cachées par les plis du rideau de la pièce.

Cet article a 2 commentaires

  1. tchen astrologue

    bravo à cette façon concrète, pédagogique et efficace de faire comprendre le Yi king! Il en est de même en astrologie: trouver l’adresse d’une personne à Paris par exemple…etc…

Laisser un commentaire